laboursolidarity.org
Banner Ukraine FR Banner Ukraine FR
Le syndicat des infirmières condamne la violence meurtrière contre communauté trans et LGBTQ+
États-Unis

Le syndicat des infirmières condamne la violence meurtrière contre communauté trans et LGBTQ+

  • Facebook
  • Twitter

Solidaires (CM)

En tant que soutiens des patient·es et étant en faveur d'une société juste, les infirmières du syndicat National Nurses United sont solidaires de leurs frères et sœurs LGBTQ+ visé·es par la fusillade meurtrière de samedi à Colorado Springs et condamnent les groupes d'extrême droite, les élus, les comptes de médias sociaux et les médias qui incitent délibérément à la haine et à la violence contre notre communauté LGBTQ+, en particulier les personnes transgenres et les jeunes.

L'attaque contre le Club Q s'est produite alors que des groupes anti-trans s'en prennent également aux établissements de santé pour enfants et aux travailleur·euses qui dispensent des soins respectueux de l'identité sexuelle en lançant des menaces d’attentat à la bombe, comme tout récemment à Boston et à Philadelphie.

Les infirmières du NNU tirent la sonnette d'alarme contre la rhétorique et la désinformation anti- trans diffusées par des politiciens, des médias et des organisations politiques de droite, qui ont conduit à une augmentation d’intimidation publique, de menaces et de violence à l'encontre des personnes trans et des prestataires de soins de santé qui, comme nous, fournissent des soins tenant compte du genre.

Les infirmières ont déjà connu cette vague haineuse d'attaques contre nos patients trans et LGBTQ+ et sont gravement préoccupées par les préjudices sociaux et sanitaires immédiats et à long terme. Le procureur général du Texas a déclaré qu'il enquêterait sur les familles d'enfants trans recevant des soins « d'affirmation de genre » et les poursuivrait au motif d'abus d'enfants, et cet État a plus d'une douzaine de projets de loi en instance qui criminaliseraient les soins de santé des trans et la vie des LGBTQ+. Le Texas n'est qu'un exemple parmi tant d'autres des politiques antitrans et anti- LGBTQ+ qui balaient le pays.

Les infirmières du NNU maintiennent leur soutien indéfectible aux jeunes transgenres, à leurs familles et à l'ensemble de la communauté LGBTQ+. Tout comme nous nous élevons contre les efforts législatifs visant à criminaliser les soins aux jeunes transgenres, nous devons également nous élever contre la violence anti-LGBTQ+ alimentée par les mêmes dirigeants élus et le mouvement d'extrême droite.

"Il s'agit d'une violence politique et d'une expression claire du programme anti-trans, anti-LGBTQ+ de l'extrême droite dans ce pays", a déclaré Deborah Burger,  présidente de National Nurses United. Les infirmières disent : "Pas question. Pas sous notre surveillance. Toutes les personnes méritent de se sentir en sécurité, que ce soit sur leur lieu de travail, dans les établissements de santé ou dans les espaces culturels. La sécurité fait partie intégrante de la santé et de la santé publique.

Notre syndicat d'infirmières et d'infirmiers fera tout ce qui est en son pouvoir pour résister à cette violence inacceptable, et vaincre le programme politique haineux qui l'alimente."

21 novembre 2022

Publié par le syndicat NNU

Traduction Patrick Le Tréhondat

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Instagram