laboursolidarity.org
Banner Ukraine FR Banner Ukraine FR
Mobilisation étudiante à Lviv
Ukraine

Mobilisation étudiante à Lviv

  • Facebook
  • Twitter

Solidaires (CM)

Ce samedi 12 novembre une manifestation a été organisée a Lviv contre la fermeture de l'Académie de l'imprimerie. « Malheureusement, le ministère de l'Éducation continue de fermer brutalement les universités d'État, malgré la guerre et le fait que de nombreuses universités soient détruites par les Russes » accuse Katya Gritseva, étudiante à Lviv. Sous la pression des promoteurs immobiliers, le ministère ukrainien de l'Éducation et des Sciences a décidé d'"optimiser" l'Académie ukrainienne de l'imprimerie. « De nombreux étudiants vont perdre leurs bourses et devoir quitter leurs dortoirs en ce temps de guerre. » explique Maxim, étudiant lui aussi. L’organisation ecosocialiste Sotsialniy Rukh s'est jointe à leur lutte pour soutenir leurs demandes pour une autogestion étudiante de l’Académie et une prise de décision démocratique.

Dans cette même ville, en septembre dernier, les étudiants de Kharkiv qui avaient trouvé refuge à l’Académie des arts de Lviv avaient brutalement appris qu’ils devaient quitter leur logement universitaire, l’administration de l’Académie « privilégiant les étudiants de Lviv » contre ceux venant de Kharkiv.

La mobilisation de samedi « est aussi un précédent car nous agissons en tant que syndicat Pryama Diya, [Action directe, syndicat étudiant de gauche disparu il y a quelques années] nous avons presque organisé un syndicat dans cette académie » conclut Katya.

-----------------------------------------------------------------------------------

Le samedi 12 novembre, une manifestation étudiante contre la fermeture de l'Académie de l’imprimerie a eu lieu à Lviv.

Le ministère de l'Éducation et des Sciences de l'Ukraine a préparé une ordonnance non motivée sur le devenir de l'Académie ukrainienne de l’imprimerie à l'Université nationale Ivan Franko Lviv sans notification ni accord avec les étudiants et le personnel de l'académie. Prendre une telle décision au milieu de l'année académique ne contribuera pas à la formation de qualité du personnel pour les domaines concernés pendant la loi martiale et, sans aucun doute, provoquera l'opposition des étudiants et du personnel de l'académie.

Il s'agit d'une politique délibérée visant à détruire l'éducation ukrainienne. Ainsi, en mai 2021, le conseil d'administration d'une des structures de la Banque mondiale a approuvé un prêt d'un montant de 200 millions de dollars pour l'audit des universités ukrainiennes en vue de leur fusion ou de leur fermeture. La réforme concerne les 150 plus grandes universités d'État. Selon le plan du ministère ukrainien de l'éducation et des sciences, il ne devrait pas rester plus de 80 établissements d'enseignement supérieur.

L'Académie d'imprimerie de Lviv n'est pas la première victime de cette réforme. En décembre dernier, nous avions informé de la manifestation des étudiants et enseignants de l'Université nationale de construction et d'architecture de Kharkiv contre la fermeture de leur université.

Comme pour la situation sur l’Université nationale de construction et d'architecture de Kharkiv, nous avons des informations privilégiées selon lesquelles le promoteur fait pression pour la fermeture de l'institution afin d'acheter le terrain appartenant à l'académie.

Par conséquent, la fermeture de l'université n'est pas liée à la guerre et aurait eu lieu de toute façon. La destruction des infrastructures de l'éducation entraînera une diminution du nombre de spécialistes et aura un effet dévastateur sur l'économie du pays.

Il peut sembler étrange que l'État soit engagé dans une forme d’autodestruction. Cependant, il remplit bien sa fonction, représentant les intérêts du capital international et local.

    1. La première nécessité est de produire plus de matières premières, et non des concurrents dans les industries à forte intensité scientifique.

    2. La seconde motivation – le profit immédiat. Les fonctionnaires reçoivent des pots-de-vin et le soutien des entreprises.

    3. Les intérêts de la société ne sont pas inclus dans cette vision.

 Lors du rassemblement des étudiants onpouvait entendre les slogans suivants : « Les étudiants sont obligés de manifester pendant la guerre ! », « Ne créez pas d'ennemi intérieur ! » - « Ceux qui font chavirer le bateau ne sont pas ceux qui se battent pour leurs droits, mais ceux qui poursuivent des politiques anti-ouvrières et anti-sociales. »

Nous pouvons nous taire et souffrir, année après année, en perdant tout espoir d'un avenir meilleur. Ou suivre l'exemple des étudiants de Lviv et commencer la lutte ici et maintenant.

Les étudiants et les enseignants de toutes les universités ukrainiennes devraient soutenir la campagne, car demain ils vont aussi « optimiser » leur établissement.

Partagez cette information sur les réseaux sociaux ! Ce n'est que grâce à la publicité et à la solidarité qu'il est possible d'arrêter cette attaque contre la société !

Vive l'Académie de l’imprimerie de Lviv !

Publié par le site du Sotsialniy Rukh

Traduction Patrick Le Tréhondat

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Instagram