Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


mercredi, 6 juillet 2022

 
 

 

Ukraine : Déclaration du syndicat des pompiers britanniques

Accueil > International (Fr) > Europe > Ukraine : Déclaration du syndicat des pompiers (...)

1. Nous nous opposons et condamnons l’invasion russe en Ukraine. Nous appelons à un cessez-le-feu immédiat et au retrait immédiat de toutes les forces armées russes d’Ukraine.
2. La guerre en Ukraine est un développement extrêmement dangereux. Elle comporte implicitement le risque de s’étendre et de s’intensifier, entraînant d’autres pays dans un conflit international plus large. La classe ouvrière n’a rien à gagner de la guerre et en paiera le prix le plus élevé, tant en Russie qu’en Ukraine.
3. Malgré cette terrible situation, nous soutenons la construction de l’unité entre les travailleurs au-delà des frontières nationales. Les travailleurs d’Ukraine et de Russie ont des intérêts communs.
4. Nous sommes solidaires de ceux qui, en Russie, ont protesté contre l’invasion, malgré la répression policière. Nous soutenons la construction d’un mouvement anti-guerre de masse, y compris parmi les troupes russes.
5. Nous soutenons les travailleurs en Ukraine qui agissent indépendamment du régime de Zelensky et qui construisent leurs propres organisations et mènent des actions indépendantes. Ce qui doit inclure des tentatives d’établir un dialogue et des liens avec les troupes des forces russes d’invasion.
6. Nous condamnons tout groupe d’extrême droite ou fasciste, d’un côté ou de l’autre de ce conflit, qui cherche à profiter de la guerre pour développer leur propre organisation et leurs activités en provoquant davantage de tensions nationales et inter-ethniques.
7. Nous adressons notre solidarité aux pompiers ukrainiens et aux autres travailleurs des services d’urgence, qui fournissent un travail humanitaire dans les conditions les plus effroyables. Nous chercherons à construire un soutien et à exercer une solidarité pratique dans la mesure du possible, y compris en faveur du syndicat concerné, le cas échéant.
8. Cette guerre est également un conflit par procuration entre la Russie et l’OTAN, provoqué par l’expansion de l’OTAN en Europe centrale et orientale. Nous nous opposons à cette expansion et à toute intervention des forces de l’OTAN dans ce conflit.
9. Nous notons que les sanctions économiques toucheront de manière disproportionnée les travailleurs, qu’elles seront perçues comme une mesure agressive par l’Occident et qu’elles pourraient bien renforcer le soutien à Poutine.
10. Nous n’avons aucune confiance dans le gouvernement Johnson, que ce soit sur ce sujet ou sur tout autre. Il a démontré pendant plus de deux ans son mépris total pour la vie humaine en gérant délibérément très mal la pandémie, ce qui a entraîné la perte de plus de 150 000 vies au Royaume-Uni.
11. Nous notons l’hypocrisie de ceux qui, au sein du gouvernement britannique critiquent la répression étatique des manifestations en Russie, alors qu’au Royaume-Uni le projet de loi sur la police, la criminalité et les peines imposera des restrictions autoritaires sur les manifestations et la démocratie.
12. Nous nous opposons à la restriction scandaleuse imposée par le gouvernement britannique au droit des réfugiés fuyant la guerre d’entrer au Royaume-Uni. Nous demandons que les réfugiés de ce conflit et d’autres soient accueillis.
13. En temps de guerre, comme en temps de paix, nous défendons le droit démocratique de s’exprimer, de discuter, de débattre et de protester. Nous condamnons les tentatives du leader du Parti travailliste de mettre fin à de telles discussions au sein du Parti travailliste et d’intimider et menacer ceux qui ont des opinions différentes.
14. Les travailleurs d’Ukraine et de Russie - et du monde entier - ont des intérêts communs. Même dans cette situation épouvantable, nous défendons l’unité des travailleurs et l’internationalisme.

Salutations unitaires

8 mars 2022
Matt Wrack Secrétaire général

Voir en ligne :
Publié par la Fire Brigades Union

Traduction Patrick Le Tréhondat