Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


mercredi, 6 juillet 2022

 
 

 

L’état turc veut faire taire la voix des femmes kurdes

Accueil > International (Fr) > Asie > L’état turc veut faire taire la voix des femmes (...)

Mercredi 16 mars au petit matin, à Diyarbakir, au coeur des régions kurdes de Turquie, la police turque est venue arrêtée chez elle 24 femmes, militantes de diverses structures de la société civile kurde : parti politique (HDP), centre d’aide aux femmes victimes de violences (centre ROSA), divers syndicats (SES, Egitim Sen, Tümbel Sen, TBS), mouvement des femmes kurdes (TJA). Déjà, le 08 mars, la police avait tenté d’interdire le rassemblement au prétexte que les femmes refusaient de se soumettre à trois fouilles au corps successives pour accéder au lieu de la célébration. Cette fois-ci, il dirige la répression exclusivement sur celles qui osent élever la voix, leur reprochant notamment leur participation à la manifestation du 25 novembre contre les violences faites aux femmes - qui s’était par ailleurs déroulées sans incidents.

Les organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes réaffirment leur soutien à toutes les femmes touchées par la répression du régime turc d’Erdogan patriarcal et autoritaire. Leurs voix ne seront pas réduites au silence ! Nous nous tenons aux côtés de nos camarades syndiquées en cas de besoin.