Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


vendredi, 12 août 2022

 
 

 

Iran : les travailleurs de la mine de Sungun doivent être libérés immédiatement !

Accueil > International (Fr) > Asie > Iran : les travailleurs de la mine de Sungun (...)

Les travailleurs de la mine de Sungun défendent leurs revendications depuis plusieurs mois. Dans la continuité de leurs protestations, ces travailleurs se sont mis en grève le 5 juillet dans les entreprises Ahanajin, Mobin, Navavaran, Zahal et Naday Rahavi pour leurs revendications et protester contre les promesses non tenues et l’arrestation de deux de leurs collègues. Ils se sont rassemblés dans une zone proche de la mine.
Mais non seulement les travailleurs n’ont pas reçu de réponse, mais le troisième jour, les forces spéciales du gouvernement ont été envoyées pour réprimer les travailleurs. Ils ont arrêté au moins 7 travailleurs.

Cette grève s’est poursuivie jusqu’au 8 juillet. Le 8 juillet à 1 heure du matin, Hossein Fathi, le directeur général du département du travail de l’Azerbaïdjan oriental, ainsi que le directeur du complexe minier et le commandant de la police de la province, sont venus voir les travailleurs et ont tenté de calmer la situation. Mais les travailleurs ont refusé d’écouter parce que Fathi était celui qui, sur la chaîne de télévision officielle, avait nié l’existence de la répression contre les travailleurs. Ceux-ci ont déclaré qu’ils n’étaient pas prêts à négocier tant que leurs représentants étaient en état d’arrestation.

La grève s’est terminée dans la soirée du samedi 9 juillet, avec les promesses des responsables provinciaux et de l’employeur du complexe de satisfaire les demandes des travailleurs, y compris celle concernant les paiements égaux de salaire et de libérer les travailleurs détenus. Cependant, après la fin de la grève, d’autres travailleurs protestataires ont été arrêtés et certains d’entre eux ont été licenciés ou figurent sur la liste des personnes à licencier. Par exemple, le dimanche 17 juillet, la direction a bloqué l’accès à 30 travailleurs de la société Ahan Ajin et les a empêchés d’entrer dans la mine. Ces travailleurs ont entre 15 et 25 ans d’expérience professionnelle et leurs contrats n’ont pas expiré. Il convient de mentionner que pendant les jours de grève de ces travailleurs, la direction avait fait venir un certain nombre de nouveaux travailleurs d’autres villes pour travailler temporairement. Elle en a maintenant conservé une quarantaine d’entre eux au travail, apparemment pour préparer le terrain en vue de licencier certains des travailleurs protestataires.
D’autre part, les 16 et 17 juillet, une quinzaine de travailleurs protestataires des entreprises contractantes Mobeen et Ahan Ajin de la mine de Sungun ont été arrêtés par les agences de sécurité. Ces travailleurs ont été convoqués par téléphone au département de l’information le 15 juillet. Après leur visite, ils ont été arrêtés et emmenés à la prison d’Ahar.

De nombreux syndicats de travailleurs et organisations sociales ont condamné ces arrestations et demandé leur libération immédiate et inconditionnelle. Notamment le Conseil des retraités d’Iran, le Syndicat libre des travailleurs iraniens, un groupe de travailleurs de la canne à sucre de Haft Tape, quatre organisations du Syndicat des travailleurs de la métallurgie mécanique d’Iran, les retraités du Syndicat des tisseurs d’aiguilles, les retraités de l’industrie de l’imprimerie et les retraités de l’entreprise automobile de Shahab Khodro.

Free Them Now condamne la répression brutale des travailleurs de la mine de Sungun et appelle tous les syndicats internationaux de travailleurs et les organisations humaines à protester contre le régime islamique d’Iran pour l’arrestation et la répression des travailleurs de la mine de Sungun.

Voir en ligne :
Vidéo des mineurs

23 juillet 2022
Publié par Free Them Now
Traduction Patrick Le Tréhondat