Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


jeudi, 24 juin 2021

 
 

 

Blocage du pont international Argentine-Bolivie par les travailleurs municipaux de SEOM Jujuy

Accueil > International (Fr) > Amériques > Blocage du pont international Argentine-Bolivie

Le SEOM Jujuy réalise aujourd’hui une nouvelle journée de lutte avec l’occupation du pont international Horacio Guzmán qui relie la ville frontalière de La Quiaca, à l’extrême nord de la province de Jujuy, (Argentine) à la localité de Villazón (Bolivie).

Depuis des semaines, les travailleurs municipaux de Jujuy ont effectué des barrages routiers qui leur ont permis d’obtenir des avancées, mais pas dans la région de Puna et de Ramal. Cette action qu’ils mènent aujourd’hui est due au fait qu’ils ont besoin que le gouverneur Morales et certaines autorités communales, en particulier M. Blas Gallardo, maire de La Quiaca, se rendent compte qu’ils ne peuvent pas continuer sans réponses. Ainsi, les autorités nationales vont devoir prendre des mesures.

Les municipalités de la Puna régionale (La Quiaca, Abrapampa, Santa Catalina, Cieneguillas, Yavi, El Condor, Pumahuasi, Barrios, Cangrejillos) exigent que le transfert au personnel permanent que le gouverneur Gerardo Morales a annoncé il y a 3 mois soit effectif, alors qu’il n’a pas réalisé pour de nombreuses localités qui demandent cette amélioration. Ils exigent également la recatégorisation, la réincorporation des personnes licenciées et la régularisation de tous les concepts qui ne sont pas payés et qui correspondent à la loi.

De même, il y a un blocage du pont San Lorenzo, situé dans la ville de Libertador Gral. San Martin (département de Ledesma) où les travailleurs municipaux de cette ville ainsi que celles de El Talar, Caimancito, Calilegua, Fraile Pintado et Vinalito réclament les mêmes choses que les municipalités de la Puna.

En l’absence de réponse, le plan de lutte du SEOM Jujuy se poursuivra par une marche provinciale, au cours de laquelle les travailleurs municipaux marcheront de La Quiaca et El Talar à San Salvador de Jujuy, parcourant des centaines de kilomètres à pied, jusqu’à ce qu’ils atteignent la Maison du gouvernement où elles prévoient de camper jusqu’à ce que le gouvernement provincial donne une réponse concrète à toutes leurs légitimes demandes.