Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


lundi, 23 mai 2022

 
 

 

Biélorussie : les militants syndicaux Fedynich et Beresnev ont été transférés au centre de détention provisoire de la rue Volodarskogo

Accueil > International (Fr) > Europe > Biélorussie : les militants syndicaux Fedynich (...)

Plus de 20 jours se sont écoulés depuis la détention, le 19 avril, de dirigeants et de militants de syndicats indépendants biélorusses. À ce jour, les autorités chargées de l’enquête n’ont fourni aucune information sur le cas des militants syndicaux détenus.
Selon les informations dont disposaient les militants des droits humains au 10 mai, l’un des détenus placés dans le centre de détention provisoire du KGB, l’ancien responsable du syndicat biélorusse des travailleurs de l’industrie de la radio et de l’électronique (REP), Gennady Fedynich, a été transféré au centre de détention provisoire de la rue Volodarskogo. Il avait été arrêté le 19 avril lors d’une « saisie » massive de représentants de syndicats indépendants.

Le dirigeant du syndicat indépendant REP d’Orsha Vasily Beresnev a également été transféré au centre de détention provisoire de la rue Volodarskogo.

Selon les informations préliminaires, ils sont accusés de participation à une formation extrémiste (article 361 du Code pénal de la République de Biélorussie).
Les problèmes de santé de Gennady Fedynich se sont aggravés au centre de détention provisoire en raison du stress, son taux de sucre dans le sang n’a pas pu être réduit par l’insuline.

On sait également que les détenus du centre de détention provisoire du KGB ne recevaient pas les lettres et les colis qui leur étaient envoyés. Beresnev n’a même pas reçu ses lunettes. Certains des militants de syndicats indépendants détenus sont accusés d’avoir participé à des actions portant gravement atteinte à l’ordre public.

Le responsable d’une organisation syndicale indépendante de Polotsk, Nikolay Sharakh, a été libéré du centre de détention provisoire du KGB sur la base d’un engagement écrit de « se comporter correctement » et de rester en Biélorussie. Il est suspecté en vertu l’art. 342 du Code pénal de la République de Biélorussie (participation à des actions violant gravement l’ordre public).

Le vice-président du Syndicat libre des métallurgistes, Aleksandr Evdokimchik, âgé de 66 ans, est également accusé en vertu de l’art. 342 du Code pénal.

Le président du Congrès biélorusse des syndicats démocratiques Aliaksandr Yarashuk et le vice- président du Congrès biélorusse des syndicats démocratiques Siarhei Antusevich ont été transférés du centre de détention provisoire du KGB au centre de détention provisoire de la rue Volodarskogo.

Cependant, jusqu’à présent, on ne sait pratiquement rien ni du statut de la plupart des détenus, ni du contenu des accusations portées contre eux.

Voir en ligne :
Publié par BDKP

11 mai 2022

Traduction Patrick Le Tréhondat