Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


jeudi, 1er octobre 2020

 
 

 

Vague de grèves en Iran : nous sommes solidaires !

Accueil > International (Fr) > Asie > Vague de grèves en Iran : nous sommes solidaires

L’Iran est particulièrement touché par la pandémie de Covid-19. Un des représentants en France de Solidarité socialiste avec les travailleurs en Iran expliquait la situation catastrophique : « les hôpitaux sont débordés et manquent de moyens ; les populations précaires sont privées de ressources : la progression du Covid-19 est fulgurante. En Iran, le système de santé est particulièrement menacé. À cause des corruptions et spéculations internes, des millions de personnes ont déjà des difficultés économiques, sont au chômage et sans ressource. Les taux de chômage et l’inflation vont encore monter de façon drastique avec cette crise du Covid-19. Les pressions économiques, autant que la courbe de progression, de la maladie écrasent la population. » (www.laboursolidarity.org/Des-syndicalistes-racontent)

Le 15 juillet, Amnesty International a déclaré : « Il y a eu une escalade alarmante de l’utilisation de la peine de mort contre les manifestants, les dissidents et les membres de groupes minoritaires en Iran. » Pendant le mois juillet, huit manifestants contre la vie chère de l’année dernière ont vu leur condamnation à mort confirmée par la Cour suprême, dont trois hommes - Amir Hossein Moradi, Mohammad Rajabi et Saied Tamjidi - dont la peine initiale a provoqué l’indignation sur les réseaux sociaux et contraint le régime de reporter temporairement leurs exécutions.

C’est dans ce contexte, et face à la répression toujours aussi féroce du régime en place, que les travailleurs et travailleuses d’Iran poursuivent leurs combats. Les grèves se multiplient. Les travailleurs et travailleuses de la sucrerie de Haft Tapeh sont en grève depuis plus de 50 jours ; c’est la grève la plus longue de leur histoire pourtant marquée par de nombreuses résistances et batailles sociales. Les grévistes demandent le paiement des salaires des trois derniers mois et la renationalisation de leur usine. Il y a quelques jours, des milliers de travailleurs et travailleuses de plusieurs secteurs de l’industrie du pétrole et de la pétrochimie se sont mis en grève de manière coordonnée. En fin de semaine dernière, les enseignant·es ont organisé une manifestation devant l’Assemblée islamique dénonçant l’injustice sociale…

Les organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes réaffirment leur soutien et leur solidarité envers les travailleurs et travailleuses d’Iran. La solidarité internationale est essentielle, faisons connaitre nos luttes dans le monde entier !

Les camarades de Solidarité socialiste avec les travailleurs en Iran communique une liste, non exhaustive, des usines et raffinerie en grève en Iran. Du jamais vu depuis les grandes grèves de 1978 !

30 usines, raffineries et centres industriels dont les travailleurs ont été en grève dans tout le pays ces derniers jours :

1. Sucrerie de Haft Tapeh
2. Hepco industrie
3. Raffinerie de Qeshm
4. Raffinerie d’Abadan
5. Raffinerie de Jafir
6. Raffinerie de Kangan
7. Raffinerie South Pars Phase 24, 4 et 24
8. Raffinerie Parsian
9. Lamerd Pétrochimie
10. Compagnie de Bus d’Urmia
11. Raffinerie de Mahshahr
12. Raffinerie d’Ispahan
13. Centrale électrique de South Pars Bidkhoon
14. Toos Dasht Azadegan Asphalt Company
15 Site pétrochimique d’Assaluyeh
16. Raffinerie de Qeshm
17. Raffinerie d’Abadan
18. Raffinerie de Jafir
19. Raffinerie de Kangan
20. Raffinerie de South Pars, phases 24, 2 et 24
21. Raffinerie Parsian
22. Lamerd Petrochemical
23. Compagnie de bus d’Urmia
24. Raffinerie de Mahshahr
25. Raffinerie d’Ispahan
26. Centrale électrique de South Pars Bidkhoon
27. Toos Dasht Azadegan Asphalt Company
28. Site pétrochimique d’Assaluyeh
29. Centrale électrique de Mashhad
30. Centrale électrique de Tabriz