Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


vendredi, 9 avril 2021

 
 

 

Hong Kong : nouvelles informations transmises par HKCTU

Accueil > International (Fr) > Asie > Hong Kong : nouvelles informations transmises (...)

Nous vous avions informé.es de l’arrestation de Carol Ng, présidente de la Confédération des syndicats de Hong Kong (HKCTU), au début du mois dernier. http://www.laboursolidarity.org/Appel-au-soutien-du-mouvement
Elle fait partie des 47 personnes inculpées le 28 février pour conspiration en vue de commettre des actes de subversion. Elle a donc été remise en détention, et citée à comparaitre le 1er mars.

Avant d’entrer au poste de police, Carol (à gauche sur la photo) a rencontré les partisans de HKCTU. Elle espérait voir tout le monde continuer à aller aussi loin que possible et garder l’espoir en cette époque où tout va de mal en pis. Elle a déclaré : "Il suffit d’une seconde pour céder, mais d’une vie pour persister". Elle a promis de continuer à traverser les difficultés.

Carol, Winnie Yu, présidente du syndicat HAEA (Hospital Authority Employees Alliance) ainsi que d’autres personnes poursuivies dans cette affaire étaient en 2020 candidates ou organisatrices de primaires visant à finaliser la liste des candidats pro-démocratie. Ces primaires étaient destinées à gagner le plus de sièges possibles lors de l’élection du Conseil législatif (LegCo). Les autorités n’ont cessé d’accuser les personnes poursuivies de conspirer pour paralyser le gouvernement une fois élu.es au LegCo. Il est pourtant ridicule qu’un.e conseiller.e élu.e démocratiquement pour contrebalancer le pouvoir du gouvernement soit qualifié.e de subversif. Les poursuites engagées contre les deux dirigeantes syndicales montrent également que la répression s’exerce contre le monde du travail pour sa participation à la campagne électorale et aux processus législatifs.

Même si le régime devient de plus en plus intolérant envers la dissidence, nous resterons fidèles à nos convictions et à nos valeurs, nous lutterons contre l’injustice envers les travailleurs, et agirons pour la démocratie et les droits comme auparavant. Même si l’élection au LegCo n’est plus envisageable, nous retournerons dans la rue comme toujours, jusqu’à ce que justice soit faite.

Forte de cette mise à jour, la campagne We Love Freedom in Hong Kong campaign continue, et vous invite à y participer. La campagne a débuté début février, lorsque Cheuk-yan Lee, secrétaire général du HKCTU, était sur le point d’être entendu par le tribunal. Maintenant, rejoignez-nous à nouveau en postant une autre photo ou un message avec les hashtags #SolidarityWithHKUnion et #WeLoveFreedominHK sur vos médias sociaux pour attirer l’attention sur cette répression massive, ainsi qu’en suivant nos pages publiques.

Confédération des syndicats de Hong Kong (HKCTU) - 28 février 2021