Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


vendredi, 10 avril 2020

 
 

 

Grèce – Procès d’Aube dorée : ils ne sont pas innocents

Accueil > International (Fr) > Europe > Grèce – Procès d’Aube dorée : ils ne sont pas (...)

Nous soutenons cette campagne relayée par le syndicat grec Initiative Rocinante

Dans le procès d’Aube dorée, le procureur Adamantia Oikonomou, a demandé avec provocation que tous les membres du parti néo-nazi soient acquittés de toute implication dans le meurtre de Pavlos Fyssas par un membre autoproclamé du parti ; au motif que le meurtrier de Fyssas, Giorgos Roupakias, agissait seul quand il a poignardé à mort le musicien. Sa recommandation absurde vise à acquitter la direction de l’organisation criminelle néo-nazie. Le procureur affirme que la direction du parti n’a donné aucun ordre pour que l’attaque soit exécutée. Or, Aube dorée est une organisation criminelle dans tous les sens du terme, avec une structure hiérarchique et une formation militaire. Ses membres suivent les ordres.

Pendant plus d’un an, de nombreuses preuves convaincantes ont été déposées devant le tribunal dans le cadre du procès : photographies, vidéos, messages qui prouvent la planification des attaques et leur dissimulation, comme le meurtre de Pavlos Fyssas. Preuve de l’implication des commandos de l’organisation dans les attaques contre les pêcheurs égyptiens et des membres du syndicat affilié au Parti communiste, le PAME.

Le procureur a choisi de ne pas voir ces preuves. Nous disons « Non » à l’acquittement d’Aube dorée. Nous demandons une condamnation exemplaire de la direction du parti Aube dorée et de ses commandos de tueurs nazis.