Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


mardi, 10 décembre 2019

 
 

 

Déclaration issue de la rencontre du secteur automobile

Accueil > Secteurs > Industrie, métallurgie, chimie > Déclaration issue de la rencontre du secteur (...)

Les organisations syndicales du secteur Automobile du Réseau syndical international de solidarité et de luttes, réunies à Paris, les 15 et 16 novembre 2019, déclarent :

Après avoir analysé la situation dans notre champ professionnel, nous constatons la prochaine rencontre générale du Réseau, qui aura lieu à Dijon du 4 au 7 juin 2020 est, pour notre secteur, plus nécessaire que jamais.

L’industrie 4.0, notre santé et l’accroissement des rythmes de travail sont utilisés par les grandes multinationales, avec l’appui des gouvernements, pour attaquer et détruire les conditions de travail et la santé des travailleuses et des travailleurs.

Avec le Réseau syndical international de solidarité et de luttes, nous devons analyser la situation de l’Industrie 4.0 dans chaque pays, pour lutter contre les graves effets qu’elle a sur le secteur, et ainsi travailler et lutter ensemble, pour élaborer un programme de revendications qui nous conduira à de meilleures conditions de travail ; ce qui doit passer par :

• L’atténuation des rythmes de travail
• La réduction du temps de travail, sans perte de salaire
• Des augmentations de salaire.
• De meilleures conditions de santé et de sécurité au travail.
• L’abaissement de l’âge de départ en retraite.
• Refuser la mise en concurrence des entreprises et leurs logiques de profit.
• La suppression des contrats précaires

En définitive, que l’Industrie 4.0 ne soit pas utilisée par les entreprises pour augmenter ses bénéfices, sur le dos de notre santé.

Nous devons également nous employer, au sein du Réseau, à proposer des alternatives énergétiques propres et qui améliorent les conditions de travail. Il ne sert à rien de réduire les heures et les rythmes de travail, si chaque jour nous continuons à voir les grandes multinationales (et pas seulement elles) émettre des émissions qui détruisent la planète, alors que les différents gouvernements ne font rien pour y remédier.

Les organisations réunies à Paris appellent l’ensemble du secteur industriel à participer à la 4ème rencontre du Réseau syndical international de solidarité et de luttes  : pour la nécessaire transformation sociale à laquelle nous aspirons, il est d’une importance vitale d’avoir une réponse globale et organisée aux attaques du capitalisme envers la classe ouvrière.