Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


samedi, 6 juin 2020

 
 

 

Coordination mondiale du Métro : seul le peuple peut sauver le peuple !

Accueil > Secteurs > Transports > Coordination mondiale du Métro : seul le (...)

Les organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes soutiennent la coordination des travailleurs et travailleuses du Métro (dont plusieurs syndicats membres font partie de notre Réseau).

La coordination mondiale des métros, exprime son engagement et sa solidarité dans les moments critiques que nous vivons en raison de la pandémie de COVID19. En tant que travailleurs et travailleuses, nous restons cohérents avec notre engagement à servir la société dans son ensemble, dans le pays où nous sommes. Mais nous ne sommes pas étrangers au nouveau scénario politique général. Nous voyons clairement, dans chacun de nos pays, l’échec du néolibéralisme qui laisse tout aux mains du marché et du capital, qui n’a pas hésité à privatiser la santé, l’éducation et la vie des travailleurs et travailleuses.

Nous voyons aujourd’hui que ce sont les systèmes publics, le bien de tous, qui garantissent la santé et la vie de tous les citoyen.nes touché.es par cette pandémie. Nous avons l’habitude des luttes, nous connaissons le caractère collectif de chacune d’elles et cette fois-ci ne sera pas l’exception, notre histoire nous conduit à des positions progressistes et nous serons présent.es.

Nous ferons également ce que nous savons faire de mieux : assurer les déplacements dans nos villes, afin que ceux qui prennent soin de nous, nous nourrissent et maintiennent notre environnement sain (médecins, infirmièr.es, personnel de santé, travailleurs et travailleuses du nettoyage et de l’alimentation, etc.) que nous considérons comme des héros pour leur travail essentiel, garantissant nos besoins fondamentaux. Toutes celles et tous ceux qui risquent leur vie face à un virus qui ne connaît pas de frontières et qui attaque tout le monde sans pitié.

Nous, les travailleurs et travailleuses des métros du monde, ne sommes pas des héros, nous ne sommes que des travailleurs et travailleuses conscient.es d’appartenir à notre classe sociale. Nous croyons que notre ADN d’agent du Métro est marqué par le service aux personnes, au-delà des gouvernements ou des États, et qu’en cette période grave, il n’y a qu’une seule façon de faire preuve de solidarité, d’amitié entre les peuples, par le travail quotidien avec sérieux, fermeté et détermination pour le faire.

Il n’y a pas de solution magique, seuls le peuple sauve le peuple et nous, les travailleurs et travailleuses des métros, nous ne devons des comptes qu’au peuple. La classe ouvrière continuera à être le centre de l’unité et le moteur du changement révolutionnaire