Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes


jeudi, 25 avril 2019

 
 

 

Brésil : attaques antisyndicales

Accueil > International > Amériques > Brésil : attaques antisyndicales

Profitant de l’ouverture du Carnaval, le président brésilien Bolsonaro vient de prendre plusieurs « mesures provisoires » qui visent à affaiblir le mouvement syndical dans son ensemble. Sont notamment remis en cause les principes de perception des cotisations syndicales. Selon la loi brésilienne, les « mesures provisoires » sont des propositions de loi qui entrent en application dès leur promulgation, dans l’attente de leur ratification ou rejet par le Parlement.

En agissant ainsi, Bolsonaro confirme sa volonté de s’attaquer à tous les mouvements sociaux, au principe même de l’organisation collective des travailleuses et travailleurs. Ce n’est pas un hasard s’il décide ces mesures dans la période où il annonce de graves contre-réformes en matière de retraite.

L’Etat brésilien veut empêcher toute autonomie de la classe ouvrière, notamment dans ses choix d’organisation, de revendications, de formes de lutte, de projet de société. Dans la guerre sociale qu’ils mènent, Bolsonaro et ses alliés bafouent les règles de la Constitution fédérale et de l’Organisation internationale du travail !

Les organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes appuient les syndicats brésiliens qui agissent contre la remise en cause des droits syndicaux et du droit à la retraite.